"Une danse qui s'entend et une musique qui se voit!" - International body music festival

La danse percussive stimule la créativité, exerce la coordination et la mémoire. Elle favorise l'écoute!


Free au Théâtre de la Providence en avril 2015

Entourée d'une équipe d'artistes et d'artisans chevronnés, Carol Jones signe le texte et la mise en scène de cette pièce où poésie, rythmes et danse deviennent le langage d'une quête vers la liberté.
Spectacle interactif japonais 
Festival International de Percussions de Longueuil, 2014.

Kaoru-Watanabe


KAORU WATANABE et Le ZÈBRE


Vendredi 11 juillet 2014 - 18h45 à 19h45
Kokoro: Scène Sapporo

zebre 

Des artistes du Zèbre (Daniel Bellegarde, Danielle Godin et Gabriela Nehmert) s’unissent à l'artiste new-yorkais d’origine japonaise, Kaoru Watanabe, percussionniste taiko et joueur de shinobue. Ensemble, ils évolueront sur scène dans un spectacle interactif spécifiquement conçu pour l’édition 2014 de notre festival, simplement nommé  Sakura. 

Percussions, danses, chants et poèmes japonais seront à l’honneur!

ATELIER-SPECTACLE:
Suivant notre approche interactive, les participants du public s'amusent à créer dans le style japonais et le respect de la tradition taiko. Ils exploreront tour à tour les variations rythmiques, corporelles et vocales en recréant l'ambiance polyphonique et polyrythmique de la pièce traditionnelle Sakura.   

Après avoir découvert des bases de notre spectacle, les participants peuvent se joindre à la performance des artistes interagissant à l’aide des éléments appris.


Coût:
5.$ pour l'atelier-spectacle

Également accepté:
Détenteur passeport-bracelet Kokoro - 7 jours - 35.00 $



La cordonnière de la place - présenté au Loco LézArts

Florence Blain, Philippe Meunier, Danielle Godin, Carol Jones, Carl Archambault et Valérie Michaud
Merci à tous et toutes!

La cordonnière de la place: Atelier - spectacle (extrait) au LézArts Loco

23 novembre de 15h30 à 17h30 au Lézarts-Loco à Val-David. 

Avec 
Florence Blain Mbaye, Danielle Godin, Carol Jones, Carl Archambault, Philippe Meunier et
Valérie Michaud 

S’inspirant librement de l’univers fascinant de Victoire Du Sault, première femme cordonnière au Québec, La cordonnière de la place, c'est Victoria qui exerce doucement son métier dans une boutique du coin. Au tournant de la cinquantaine, désirant faire vivre cette passion créative qui l’habite depuis trop longtemps, l'artisane entreprend de créer SES souliers. Des personnages fantastiques du présent et du passé, traversent la réalité de la cordonnière, pour choquer ses convictions, perturber sa destinée et l'accompagner dans ses rythmes. 

Atelier de polyrythmie corporelle et vocale
Découverte de jeux rythmiques divers, spécifiques à ceux qui expriment La cordonnière de la place. Par une multitude de procédés techniques, tous s’amuseront à recréer les univers sonores tout à fait stupéfiants, notamment celui d’un train en gare puis en voyage. Aussi, durant l'atelier, il sera intéressant de partager entre nous, de retracer un souvenir touchant ou amusant relié à une paire de souliers. Ces petites histoires personnelles viendront intensifier nos déplacements dans l'espace. 

Après l’atelier... le spectacle 
Les interprètes offrent au public leur version du train de La cordonnière de la place.

Découverte des rythmes hakas et de chants maoris

Festival de Percussions de Longueuil

Spectacles interactifs; Scène ULURU

La légende de PAIKEA, avec Glenn Cruz, Gabriela Nehmert, Danielle Godin, Audrey Proulx-Cabana, Geneviève Bouchard, Mélanie Touchette, Andry Bobyk et Randy Meecham.

Les participants créent avec nous, en percussions corporelles et vocales, une mer pour que Paikea nage vers son île Ahuahu.


MERCI À TOUS ET TOUTES!
Pour ces moments de travail, de partage et d'émerveillement!






Glenn Cruz et ses danseurs, invités d'honneur de notre ambassadrice, Mélissa Lavergne.

Souvenir d'Istanbul

Photographe: Deniz Bayram
5ième Festival International de musique corporelle
9 au 14 octobre 2012
Lycée Notre-Dame de Sion
Atelier Rythme - jeu - émotions



FREE
Un regard sur le traite moderne des êtres humains